RICH


  Réseau d'Investigation clinique pour le Carcinome Hépatocellulaire




   Ensemble trouvons des solutions pour lutter contre le Carcinome Hépatocellulaire...  
Get Adobe Flash player

Recherche dans le site

Formulaire de connexion


Les traitements symptomatiques désignent l’ensemble des techniques médicales utilisées pour prendre en charge les symptômes de la maladie. Ils n’ont pas pour objectif de traiter le cancer, mais visent à assurer une meilleure qualité de vie, à prévenir ou traiter d’éventuelles complications.

Lorsque le foie est endommagé, des symptômes peuvent apparaître comme une encéphalopathie, une jaunisse, une insuffisance rénale, un épanchement d’ascite et des varices à l’oesophage ou à l’estomac. La ponction d’ascite et le traitement des varices sont des techniques qui permettent de limiter les risques liés à ces symptômes.

 

La ponction d’ascite

L’ascite est un liquide jaune clair qui est parfois présent en grande quantité dans l’abdomen en cas de dysfonctionnement grave du foie.

Avec le temps, plusieurs litres de liquide peuvent s’accumuler et nécessiter une ponction.

Le liquide en lui-même n’est pas dangereux, mais une infection d’ascite risque de provoquer des complications graves comme une infection généralisée ou des troubles cardiaques.

Un volume important d’ascite entraîne également une sensation de lourdeur dans le ventre et des difficultés à respirer.

La ponction d’ascite consiste à évacuer ce liquide de l’abdomen pour vous soulager et pour prévenir toutes complications. C’est un traitement simple, pratiquement indolore, qui est réalisé lors d’une hospitalisation.

Le médecin insère une fine aiguille au travers de la peau, sur le côté gauche de l’abdomen. Un petit volume de liquide est prélevé pour être analysé et détecter une éventuelle infection.

L’aiguille est ensuite reliée à un tuyau souple dans lequel s’écoule une grande partie du liquide. L’évacuation du liquide prend parfois jusqu’à quelques heures et vous restez allongé sur un lit pendant toute cette durée. La plupart du temps vous pouvez rentrer chez vous le soir même.

Un traitement médicamenteux à base de diurétique et un régime pauvre en sel peuvent également vous être conseillés selon votre état de santé.


Le traitement des varices oesophagiennes ou gastriques

Les varices oesophagiennes ou gastriques sont des gonflements dus à un excès de sang dans des veines de l’oesophage ou de l’estomac. En effet, à cause de la cirrhose ou de la présence d’une tumeur, le sang ne circule plus normalement et se retrouve bloqué à l’entrée du foie. Ce volume de sang trop important entraîne une hypertension que l’on appelle hypertension portale.

Les veines situées en amont et qui alimentent le foie se mettent alors à gonfler. Elles se déforment à certains endroits, formant des varices.

Si la pression est trop importante ou la varice trop fragile, elle se rompt et entraîne un écoulement de sang dans le tube digestif.

Un traitement peut vous être prescrit pour éviter une rupture des varices :
• une prise de médicaments, pour diminuer la pression du sang dans les veines ;
• une intervention, à l’aide d’une endoscopie de l’oesophage, qui consiste à ligaturer les varices pour éviter qu’elles ne continuent de s’agrandir.

Déroulement d’une ligature des varices
La ligature des varices se fait sous anesthésie générale au moyen d’une endoscopie, c’est-à-dire en faisant passer un tube appelé endoscope par la bouche. Cette technique permet au chirurgien de visualiser les varices avec la vidéo et d’intervenir sans pratiquer d’incision chirurgicale.

Un anneau élastique est amené par l’endoscope et placé à la base des varices. Il se referme et étrangle ainsi la varice, l’empêchant de se développer. Au bout de quelques jours, la varice meurt, se détache et est éliminée naturellement dans les selles.

Après l’intervention, vous restez généralement hospitalisé 24 heures en observation. Plusieurs interventions sont parfois nécessaires pour traiter l’ensemble des varices. Un délai de 2 à 3 semaines est alors respecté entre chaque intervention.

Quels sont les effets secondaires de cette intervention ?

  • Des douleurs surviennent parfois au niveau de la zone traitée. Elles sont généralement soulagées par la prise de médicaments antalgiques, prescrits par votre médecin.
  • Lorsque les varices se détachent, un saignement, le plus souvent faible, peut se produire dans le tube digestif. En cas de douleurs subites à l’abdomen ou de sang dans les selles, contactez immédiatement le service qui a effectué l’intervention.

 

Exemples de questions à poser à votre médecin

Comment l’intervention va-t-elle se dérouler ?
Quels en sont les risques et les bénéfices pour ma santé ?
Que va-t-il se passer après l’intervention ?