RICH


  Réseau d'Investigation clinique pour le Carcinome Hépatocellulaire




   Ensemble trouvons des solutions pour lutter contre le Carcinome Hépatocellulaire...  
Get Adobe Flash player

Recherche dans le site

Formulaire de connexion

Devenons « RICH » ensemble !
 

Bienvenue sur le site du Réseau des Investigateurs pour le Carcinome Hépatocellulaire : le RICH



Pourquoi ce nouveau réseau, créé en Juillet 2011 est-il dédié aux essais industriels sur le Carcinome Hépatocellulaire (CHC) ?

L’augmentation importante du nombre de nouveaux cas ces dernières années, et l’avènement récent des thérapies ciblées, font du CHC une thématique émergente en recherche clinique, particulièrement dans le domaine des traitements médicamenteux. L’existence, quasi constante, d’une maladie sévère du foie sous-jacente conditionne l’étiologie, le pronostic, la prise de décision thérapeutique mais aussi la filière de soins. Ainsi, le CHC est majoritairement pris en charge par les Hépato-Gastroentérologues. Pour les industriels, habituellement investis en Oncologie, il s'agit donc d'un terrain particulier et nouveau pour l’évaluation des nouvelles molécules et des nouvelles stratégies.
 
Le CeNGEPS (Centre National de Gestion des Essais de Produits de Santé), créé en 2007 par les industriels du médicament, a pour objectif et devise d’inclure « plus, plus vite et mieux ». L’une des actions qu’il mène est le financement de réseaux d’investigations cliniques nationaux, sélectionnés par des appels à projets. RICH a déjà reçu deux financements
d'une durée d'un an ; s’il fait la preuve de son efficacité, gageons que le réseau soit pérennisé !
 
L’intérêt  mutuel de ce réseau est évident : pour les industriels, gagner du temps en termes de recrutement des centres et d’inclusions, et pour les investigateurs gagner de la visibilité vis-à-vis des industriels, et ainsi participer directement au développement des nouveaux traitements.
 
En ces temps de crise, proposer de devenir RICH n’est pas politiquement correct. Mais un clin d’œil ne semble pas interdit, si le résultat est que la prise en charge des malades atteints de CHC s’enrichisse le plus rapidement possible de nouvelles possibilités thérapeutiques.
 
                                                                 
Jean-Claude Barbare, Coordonnateur du RICH
                                                                                                                                                        


Merci de visiter, utiliser et faire connaître le site, et aussi de le critiquer pour le faire évoluer !